#IdoFood Comment commencer à s’alimenter sainement

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/clients/b1abfb3ea6c582af738eb893acfb9c92/sites/idohealing.com/wp-includes/post-thumbnail-template.php on line 115
Photographie Brooke Lark

Let’s start Healing

Let’s start Healing

Changements nutritionnels : Prendre un départ "Dans la santé, il y a la liberté". - Henri Frédéric Amiel, philosophe, poète et critique suisse. J'avais l'habitude de penser que je savais tout ce qu'il y avait à savoir sur la nutrition. Très jeune, je me suis renseignée sur les aliments biologiques et non transformés et j'ai appris à cuisiner, à faire mon propre pain et à manger simplement. Je connaissais bien les avantages des aliments complets, mais j'ai négligé de regarder l'ensemble du tableau. Sans la force émotionnelle et spirituelle pour soutenir mes connaissances nutritionnelles, je me suis retrouvée coincée dans une foule d'habitudes qui m'empêchaient de vivre la vie que j'imaginais et que je voulais pour moi. Et comme beaucoup de gens, j'avais tendance à essayer de tout changer en même temps ou à ne rien faire du tout.

Ce que je n’ai pas su pendant longtemps, c’est que mes attentes en matière de changement, de santé immédiate et du jour au lendemain, étaient complètement irréalistes et insoutenables. Je n’échouais pas ; je me préparais à l’impossible. Les gens sont lents à changer. Les changements réels, profonds et permanents se produisent avec le temps. Lorsque les tentatives de changement sont intentionnelles, qu’elles sont faites avec conscience et compassion et qu’elles sont abordées à petits pas, elles peuvent vraiment être durables. Nous pouvons également avoir confiance que lorsque nous changeons une chose, d’autres domaines de notre vie suivront.

Premiers pas

Si notre santé ne se résume pas à l’alimentation, celle-ci constitue un excellent point de départ, tangible et accessible. La bonne nouvelle, c’est que, si on l’aborde avec une attitude de curiosité et d’aventure plutôt que de crainte, le chemin vers une alimentation durable peut être l’un des voyages les plus gratifiants et les plus passionnants que l’on puisse entreprendre.

Cependant, faire les premiers pas sur ce chemin peut être accablant. Il existe autant d’approches, de croyances et de philosophies nutritionnelles qu’il y a de choix d’aliments : low carb, no carb, Ayurveda, macrobiotique, régimes qui préconisent des aliments pauvres en graisses ou sans graisses comme moyen de perdre du poids, régimes qui prescrivent un nombre fixe de calories par jour, régimes qui prétendent que leur méthode est la meilleure, la plus saine, la seule. Qui devons-nous croire ? Écouter ? Suivre ?

La réponse est, comme vous l’avez peut-être deviné : nous-mêmes. Selon le nutritionniste Danny Arguetty, vous devez tenir compte de ce qu’il appelle le bio-individualisme, c’est-à-dire des besoins, des constitutions, des préférences, des défis et des réactions uniques de chacun face à la nourriture. Par exemple, en fonction de votre origine ethnique, de votre patrimoine génétique et de plusieurs autres facteurs, vous pouvez avoir de la facilité à digérer et à assimiler la viande et/ou les produits laitiers, alors que quelqu’un d’autre, d’origine différente, ne pourra pas les tolérer ou les traiter. Pour savoir tout cela sur nous-mêmes, nous devons apprendre à prêter attention à notre corps, à observer ses réactions, à l’écouter et à réagir en conséquence.

Faits concernant les aliments complets

Certains d’entre nous ont besoin de plus de graisses, de protéines ou de glucides que d’autres, écrit Mark Hyman, MD, dans son livre à succès UltraMetabolism. Vous devez trouver ce qui fonctionne pour vous. Il poursuit en expliquant que s’il n’existe pas de régime parfait pour tout le monde, la nature nous offre des aliments entiers, non transformés et réels pour nous maintenir à un poids sain et encourager un processus métabolique efficace dans notre corps. De nombreux nutritionnistes, médecins et professionnels de la santé commencent à s’accorder sur le fait que les aliments complets et non transformés sont les plus bénéfiques non seulement pour la perte de poids, mais aussi pour la santé et le bien-être en général. Les aliments entiers contiennent souvent un mélange de protéines, de graisses, de glucides et de fibres. Le Dr Hyman souligne que les fibres sont souvent le chaînon manquant dans nos efforts pour cultiver un métabolisme sain et perdre du poids. Les fibres réduisent la charge glycémique de nos repas, ce qui signifie que nous brûlons plus de calories pendant la digestion, que nous restons rassasiés plus longtemps et que nous réduisons notre appétit en maintenant nos taux de glycémie plus stables. Les haricots, les céréales complètes, les noix, l’huile d’olive extra-vierge, les fruits et les légumes sont quelques exemples d’aliments complets, dont beaucoup contiennent des fibres et de bonnes graisses.

Danny Arguetty aborde l’approche des aliments complets avec ce qu’il appelle la question sacrée. Posez-vous cette question : A quelle distance de la terre se trouve ma nourriture ? Plus votre nourriture est proche de la terre, plus elle est nutritive, énergisante et nourrissante. Cela ne signifie pas que vous devez arrêter de manger les aliments de votre régime actuel qui sont un peu plus éloignés de la terre ; vous pouvez commencer à ajouter des aliments entiers à vos armoires et commencer à vous encourager à en faire une partie substantielle et centrale de votre régime.

Suggestions pratiques

Si vous mangez du riz blanc deux fois par semaine, remplacez-le par du riz brun ou du quinoa l’un de ces soirs-là. Si vous mangez tous les jours un sandwich au pain blanc ou partiellement blanc à midi, essayez un pain multigrains ou complet deux jours par semaine. Si vous avez tendance à prendre directement votre café le matin, buvez d’abord un verre d’eau, puis prenez un petit-déjeuner rapide riche en protéines – un œuf ou deux, ou une poignée d’amandes avec un fruit. Vous serez peut-être surpris de constater qu’avec les bonnes recettes et une combinaison d’aliments colorés, vous pouvez apprécier certains aliments que vous étiez sûr de ne pas aimer.

Commencer aujourd’hui

Il est également important de garder à l’esprit les autres aspects de la santé et d’une vie saine. Le sommeil, le niveau de stress, la fréquence et l’intensité de l’activité physique et les autres modes d’alimentation jouent un rôle clé dans la façon dont nous métabolisons et transformons les aliments. Il faut du temps et de la patience pour apprendre à connaître ce que nous mangeons, comment nous mangeons et ce qui se passe ensuite dans notre corps.

En attendant, Kathie Swift, nutritionniste et conseillère en perte de poids intégrative, vous propose cinq choses à faire dès aujourd’hui :

  1. Ralentissez, mâchez vos aliments.
  2. Établissez un rythme régulier d’alimentation.
  3. Intégrez de bonnes graisses dans votre alimentation, comme l’avocat et l’huile d’olive extra-vierge.
  4. Augmentez votre consommation de fibres grâce aux haricots, aux noix et aux graines, aux légumes et aux fruits, ainsi qu’aux céréales complètes.
  5. Évitez les édulcorants artificiels et le sirop de maïs à haute teneur en fructose.

Vous pouvez également ajouter cinq des « 50 façons de Danny de favoriser une perte de poids saine ».

  1. Supprimez les aliments transformés
  2. Évitez de manger après 19 h ou 20 h.
  3. Lisez les étiquettes des aliments.
  4. Prenez l’engagement de quitter le travail à l’heure.
  5. Prenez quelqu’un dans vos bras.

Et rappelez-vous que la vitesse à laquelle nous créons un changement durable n’est pas aussi importante que le simple fait de commencer.

Laura Didyk, rédactrice des projets spéciaux au Kripalu Center, est une essayiste, une poétesse, une danseuse et une ancienne athlète qui se passionne depuis toujours pour la santé nutritionnelle et la vie optimale.

Let’s start Healing

Des conseils pratiques et de l'inspiration
pour se sentir aligner et aller vers la meilleure version de soi